Sauter la navigation
Retour à l'aperçu des conseils santé

Vitamine D : pourquoi est-elle si importante pour notre corps ?

Vitamine D : pourquoi est-elle si importante pour notre corps ?

Les vitamines sont importantes pour le bon fonctionnement du corps. Il existe 20 vitamines connues, dont 13 sont essentielles pour l’être humain. L’une de ces vitamines est la vitamine D qui a une influence sur la formation des os et du système immunitaire. Découvrez ici le rôle de la vitamine D, ce qui la rend spéciale et enfin, comment répondre au mieux à vos besoins en vitamine D.

Qu’est-ce que la vitamine D et quels sont les apports recommandés ?

La vitamine D fait partie des vitamines liposolubles, appelées aussi calciférols. Elle joue un rôle essentiel dans le renforcement et la construction osseuse et participe aussi à la formation des dents et du cartilage. La vitamine D permet également de réguler la teneur en calcium dans le sang et agit positivement sur les nerfs et le système immunitaire.

La vitamine D diffère des autres vitamines, car elle peut être absorbée par la consommation d’aliments, mais aussi synthétisée grâce à l’action des rayons UVB du soleil sur la peau. L’ergostérol, une provitamine fournie à l’organisme via la consommation de plantes, peut être transformée en vitamine D grâce à l’influence des rayons UVB sur le corps.

La dose quotidienne recommandée de vitamine D est de 20 µg. Cependant, l’apport en vitamine D via l’alimentation est généralement insuffisant pour répondre aux besoins du corps. Par conséquent, la synthèse dite endogène via une exposition régulière au soleil est importante pour prévenir la carence.

La durée nécessaire d’exposition au soleil pour obtenir un dosage de 10 000 à 20 000 UI (Unités Internationales) de vitamine D dépend du type de peau. Attention : exposez votre peau aussi longtemps qu’elle ne rougit pas et n’allez jamais jusqu’au coup de soleil !

Lorsque l’exposition au soleil n’est pas possible, la quantité manquante de vitamine D peut être compensée par la prise d’un supplément en vitamine D.

Les aliments ayant une teneur importante en vitamine D sont les abats et les poissons riches en graisse. Les œufs, les champignons et les avocats contiennent également de bons taux de vitamine D. En outre, de faibles quantités de vitamine D peuvent être fournies à l’organisme grâce à la consommation de lait et de produits laitiers.

Carence en vitamine D : reconnaître les symptômes

Selon les estimations des experts, la majorité de la population française souffrirait d’un manque en vitamine D. Cela est vrai surtout en hiver, lorsque la lumière du soleil n’est pas suffisante pour assurer un apport naturel en vitamine D par synthèse endogène.

 

Une carence en vitamine D peut se manifester de différentes manières. Les personnes affectées souffrent souvent de :

  • Fatigue
  • Perte de cheveux
  • Inefficacité et faiblesse
  • Insomnie
  • Maux de tête
  • Déprime
  • Problèmes de concentration
  • Douleurs musculaires, articulaires et dorsales
  • Sensibilité aux infections

 

Sur le long terme, une carence en vitamine D peut favoriser des maladies graves du système cardiovasculaire et du système nerveux et peut affaiblir considérablement le système immunitaire.

 

Une carence en vitamine D peut possiblement toucher toute personne trop peu exposée au soleil, notamment les personnes âgées et les pensionnaires de maison de retraite. Il faut savoir également que les vêtements serrés empêchent la pénétration nécessaire des rayons UVB dans la peau. Les personnes ayant la peau foncée sont aussi concernées. De même, certaines maladies ainsi que la prise de certains médicaments peuvent favoriser un manque de vitamine D.

Comment combler une carence en vitamine D ?

Si vous soupçonnez avoir un manque de vitamine D, essayez de vous exposer plus au soleil afin de compenser cette déficience. En ce qui concerne les solariums, leur fréquentation dans le but de favoriser la production de vitamine D est encore controversée.

 

Si malgré l’exposition au soleil, vous ne remarquez pas d’amélioration, parlez-en à votre médecin. Il pourra mesurer le taux de vitamine D dans le sang et vous prescrire le médicament approprié dans le cas où le manque en vitamine D serait confirmé.

 

Toutefois, le test sanguin et les préparations de vitamine D ne sont remboursés par l’assurance maladie que sous certaines conditions.

Quels sont les différents suppléments en vitamine D ?

L’offre de suppléments de vitamine D est large et diverse : il peut donc être difficile de faire le bon choix. Il est souvent conseillé de consulter un médecin ou un pharmacien avant de commencer toute supplémentation en vitamine D.

Les suppléments de vitamine D sont disponibles sous différentes formes : en gélules, en comprimés (classiques ou effervescents), mais aussi sous forme d’huile de vitamine D.

Cependant, les suppléments de vitamine D ne sont pris en charge par l’Assurance maladie que sous certaines conditions, au nombre de six :

  • Suspicion de rachitisme
  • Suspicion d’ostéomalacie
  • Avant et après une chirurgie bariatrique
  • Lors d’un suivi ambulatoire l’adulte transplanté rénal au-delà de 3 mois après la transplantation
  • Evaluation et prise en charge des personnes âgées susceptibles d’être victimes de chutes répétées
  • Traitement chirurgical de l’obésité chez l’adulte

En dehors de ces situations, les dosages prescrits par un médecin ne sont pas remboursables.

À savoir : seules les préparations de vitamine D fortement dosées peuvent faire l’objet d’une prescription médicale.

Et la surdose de vitamine D ?

De manière générale, l’alimentation ou l’exposition au soleil ne peuvent pas causer de surdose en vitamine D. Toutefois, il est impératif de respecter les doses recommandées si vous utilisez des suppléments de vitamine D.  Des doses trop élevées de vitamine D pourraient augmenter le taux de calcium dans le sang et entraîner une hypercalcémie. Elles pourraient également conduire à un empoisonnement et à des lésions rénales. De fortes doses de vitamine D ne doivent donc pas être prises sans avis médical.

Le besoin de vitamine D pendant la grossesse

Pendant la grossesse, le corps a encore plus besoin de vitamines. Il est d’ailleurs particulièrement conseillé aux femmes enceintes de prendre des suppléments d’acide folique. Les sages-femmes et les médecins recommandent aussi de prendre une supplémentation en vitamine D, nécessaire pour favoriser le bien-être de la mère et le bon développement du fœtus. Cependant, d’autres études ont montré qu’un apport excessif en vitamine D pendant la grossesse pouvait entraîner plus tard des intolérances alimentaires chez l’enfant.

Les carences en vitamine D sont fréquentes chez les femmes enceintes, surtout lorsqu’elles vont peu à l’extérieur. Il est donc plutôt préférable de les encourager à adopter une alimentation équilibrée associée à une activité physique au soleil qu’à prendre des suppléments en vitamine D.

La prise d’une supplémentation en vitamine D pendant la grossesse doit toujours être mise en place par le gynécologue ou le médecin généraliste.

Le besoin de vitamine D chez les bébés

Les besoins quotidiens en vitamine D chez les bébés au cours de leur première année de vie sont de 10 µg, allant par la suite jusqu’à 20 µg.

Même les bébés peuvent souffrir d’un manque de vitamine D, notamment :

  • Les nourrissons allaités.
  • Les bébés allaités dont la mère manque vitamine D.
  • Les bébés à la peau foncée ou noire
  • Les bébés non allaités qui boivent moins de 1 000 ml par jour de préparations commerciales pour nourrissons.
  • Les enfants qui habitent le Grand Nord.

Il peut être recommandé de leur donner un supplément de vitamine D afin de combler leurs besoins.

Un manque en vitamine D peut entraîner une déformation osseuse chez les bébés et les enfants en bas âge et peut par la suite favoriser les fractures multiples. En outre, l’ostéomalacie ou le rachitisme (ramollissement des os) peut être dû à un faible apport en vitamine D chez les bébés. Pour prévenir ce genre de problème, les pédiatres et les sages-femmes offrent parfois des consultations spécifiques.

Carence en vitamine D chez les bébés : que faire ?

Pour les bébés chez qui on soupçonne une carence en vitamine D, des aliments enrichis en vitamine D (préparations lactées pour nourrissons) peuvent aider à combler le manque. En outre, des suppléments de vitamines D pour les bébés sont aussi disponibles sous forme de gouttes ou de comprimés à dissoudre. Il est recommandé d’administrer des suppléments de vitamine D :

  • Chez les bébés nourris au sein : de 25 à 30 mg (1 000 à 1200 UI) par jour pendant toute la durée de l’allaitement.
  • Chez l’enfant de moins de 18 mois nourri au lait enrichi en vitamine D : ajouter un complément de 15 à 20 mg (600 à 800 UI) par jour.
  • Chez l’enfant de moins de 18 mois nourri au lait non enrichi en vitamine D : 25 à 30 mg (1 000 à 1200 UI) par jour.

Si les suppléments en vitamine D sont utilisés et dosés correctement, un surdosage chez les bébés n’est pas à craindre. Cependant, une dose très élevée de vitamine D (à partir de 50 µg) peut entraîner une transpiration élevée, une soif intense, une miction accrue et de la diarrhée.